Disparition d'opposants au Tchad. A qui profite le crime?

Publié le par Comité de soutien aux opposants tchadiens

Le silence complice de la communauté internationale sur le kidnaping d'opposants au Tchad risque d'être fatal à des acteurs politiques tels que l'ancien chef d'Etat Lol Mahamat Choua, dirigeant de la principale alliance de l'opposition, Ibni Oumar Mahamat Saleh, l'opposant radical Ngarlejy Yorongar et le président de l'Union pour le renouveau et la démocratie, le général Wadel Abdelkader Kamougué, portés disparus depuis deux semaines.

Publié dans SOUTIENS POLITIQUES

Commenter cet article