RADDHO:Deby doit dire à l'opinion internationale une preuve de vie de Ibn et Yorongar

Publié le par Comité de soutien aux opposants tchadiens

Deby doit dire à l’opinion internationale si Ngarléjy Yorongar et Ibn Oumar Mahamat Saleh sont encore en vie ou non !
La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) exprime sa grave préoccupation devant la détérioration continue des droits humains consécutifs aux affrontements à Ndjaména entre les forces gouvernementales et l’alliance des mouvements armés tchadiens.

En effet, un regain de violations de droits de l’homme et des libertés publiques avec un durcissement du régime tchadien sur certains chefs des partis de l’opposition démocratique et des défenseurs des droits humains sont arbitrairement détenus, ont disparu ou sont acculés à l’exil ou à la clandestinité,
parmi eux : M.Ibangolo Abel, coordinateur du CAMOJET ; M. Monodji Mingar,Secrétaire Général de l’UNET et de M. Deuzoumbé Daniel,Président des droits de l’Homme sans frontières.

Depuis les événements des 02 et 03 février 2008, les militaires ont kinadppé l’ancien Président Lol Mahamat Choua, Ibn Oumar Mahamat Saleh et Ngarléjy Yorongar.
Si l’ancien Président Lol Mahamat Choua a été retrouvé en vie dans une caserne de l’armée à Ndjaména, il a été affecté physiquement et mentalement par cette détention arbitraire ; cependant, on est toujours sans nouvelles de M.M.Ibn Oumar Mahamat Saleh et de Ngaléjy Yorongar .

La RADDHO :
- Exhorte le pouvoir de Deby, de démentir les rumeurs de plus en plus répandues dans Ndjaména et dans le monde, faisant cas de l’exécution extra judicaire de M.. Ibn Oumar Mahamat Saleh et de M.Ngarléjy Yorongar. Il est indispensable que le Président Idriss Deby Itno donne une preuve de vie des chefs de l’opposition démocratique disparus depuis le 03 février 2008 ;

- Appelle la communauté africaine et internationale à exercer des pressions sérieuses pour la libération des personnes arbitrairement détenues ;
- Invite le Président Sarkozy à amener le Président Deby à dire si M.Ibn Oumar Mahamat Saleh et M.Ngarléjy Yorongar sont en vie ou non ;
- Enfin, la RADDHO salut la réaction de l’Union européenne (U.e) et attend une action ferme de l’Union africaine (U.a) pour la libération immédiate du Président Lol Mahamat Choua et une preuve de vie de M..Ibn Oumar Mahamat Saleh et de M. Ngarléjy Yorongar.

Fait à Dakar, le 19 février 2008
Le Secrétariat Général.

____ 

RADDHO: Organisation Non Gouvernementale ayant Statut spécial à l’ECOSOC aux Nations Unies, membre observateur à la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) de l’Union Africaine Communiqué de presse

Publié dans SOUTIENS POLITIQUES

Commenter cet article