Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CPDC : Communiqué de presse N°12/CPDC/08

Publié le par Comité de soutien aux opposants tchadiens

Suite aux plénières tenues les 03 et 07 avril 2008, les partis politiques membres de la CPDC :

1- Réitèrent la suspension décidée le 11 février 2008 de la participation de leurs représentants au Comité de Suivi et d’Appui de l’Accord politique du 13 août 2007.

2- Dénoncent les violations répétées de l’esprit et de la lettre dudit Accord par la mouvance présidentielle :

  • adoption et promulgation des textes encore en étude au niveau du Comité, tels que la loi sur la presse, la loi sur le statut et les attributions de la Chefferie traditionnelle ; déstructuration et création anarchique des unités administratives, etc. ;
  • adresse de correspondances au nom de l’ensemble du Comité appréciant les actes du gouvernement ;
  • rencontres avec les responsables des institutions de l’Etat, notamment le Président de la République.

3- Dénoncent l’activisme du Premier ministre qui, en lieu et place des partenaires de l’Accord, décide de la mise en place de la CENI, confirmant une fois de plus sa volonté de torpiller l’Accord. Et ne se sentent pas concernés par cette opération.

4- Rappellent que l’Accord politique du 13 août 2007 engage deux parties, à savoir les partis politiques de la mouvance présidentielle d’une part, et les partis politiques de l’opposition démocratique représentés par la CPDC d’autre part ; la suspension de la participation des représentants de la CPDC gèle ipso facto la mise en oeuvre consensuelle de l’Accord.

5- De ce fait, tout ce qui est entrepris au nom de cet Accord unilatéralement par une seule des deux parties en viole l’esprit, rompt le consensus et met à mal la recherche du climat de confiance nécessaire à l’examen serein des conditions de la mise en oeuvre optimale de cet important Accord.

6- Demandent au Président de la République, garant de la bonne exécution de l’Accord, d’en faire respecter le caractère paritaire (majorité / opposition) et l’esprit de consensus.

7- Interpellent les facilitateurs de la communauté internationale, notamment l’Union européenne, l’Union africaine, l’ONU, l’OIF, la France, la République Fédérale d’Allemagne, les Etats-Unis d’Amérique, la Suisse,… afin qu’ils jouent pleinement leur rôle dans la cessation de l’activisme des adversaires de la paix et dans la réalisation des conditions propices à la reprise du dialogue en vue de la mise en oeuvre efficiente des pertinentes dispositions des différents accords inter-tchadiens, particulièrement l’Accord politique du 13 août 2007.

Fait à N’Djamena, le 07 avril 2008
Le Porte parole Adjoint
HAMIT MAHAMAT DAHALOB



Publié dans CPDC

Commenter cet article