Droits de l'Homme : Les députés européens font pression sur le Tchad

Publié le par Comité de soutien aux opposants tchadiens

La résolution du Parlement (européen, NDLR) sur le Tchad, adoptée par 50 voix pour, 1 contre et 5 abstentions, met en lumière l'ampleur des problèmes auxquels est confronté le pays, avec des troubles politiques internes ainsi que d'un afflux massif de réfugiés des pays voisins. Les députés appellent au dialogue entre le gouvernement et les groupes rebelles et exhorte la communauté internationale à renforcer son aide au Tchad.

 

Il y a plus de 250 000 réfugiés soudanais dans l'Est du Tchad, plus de 57 000 réfugiés en provenance de la République centrafricaine et 180 000 personnes déplacées. Le gouvernement, qui doit faire face à des groupes rebelles (l'un d'entre eux est brièvement pénétré dans la capitale, N'Djamena, en février), est lui-même accusé d'avoir perpétré des atteintes aux droits de l'homme.


La résolution condamne les persécutions et les arrestations arbitraires d'hommes politiques et de journalistes de l'opposition; demande au gouvernement tchadien de clarifier la situation de tous les hommes politiques ou journalistes d'opposition encore emprisonnés et met en lumière le cas du leader de l'opposition Ibni Oumar Mahamat Saleh dont on reste sans nouvelles depuis son arrestation le 3 février 2008.

 

Source : fenêtre sur l’europe

Publié dans SOUTIENS POLITIQUES

Commenter cet article