Situation au Tchad : Les Verts au PE condamnent les persécutions d’hommes politiques et de journalistes de l’opposition

Publié le par Comité de soutien aux opposants tchadiens

Strasbourg, le 24 avril 2008 - S’exprimant au nom du Groupe des Verts/ALE au Parlement européen, Marie Anne Isler Béguin, eurodéputée Verte française s’est fortement inquiétée des persécutions que subissent certains hommes politiques et journalistes de l’opposition.

Le Parlement européen débat et vote ce jeudi 24 avril 2008 une résolution d’urgence sur la situation au Tchad. S’exprimant au nom du Groupe des Verts/ALE au Parlement européen, Marie Anne Isler Béguin, eurodéputée Verte française s’est fortement inquiétée des persécutions que subissent certains hommes politiques et journalistes de l’opposition.

"Comme le souligne très clairement la résolution du Parlement européen, il est de notre devoir de condamner les persécutions et les arrestations arbitraires d’hommes politiques et de journalistes de l’opposition. Il faut que le Président tchadien clarifie la situation de tous les hommes politiques ou journalistes d’opposition encore emprisonnés, qu’il traite leurs dossiers conformément aux principes de l’État de droit, qu’il cesse toute arrestation arbitraire et enfin qu’il traduise en justice les responsables des violations des droits de l’homme pour mettre un terme à l’impunité.

Le sort d’Ibni Oumar Mahamat Saleh, porte-parole de la coalition des partis politiques de l’opposition démocratique, dont on reste sans nouvelles depuis son arrestation le 3 février 2008 est également très préoccupant. Nous tenons les autorités tchadiennes personnellement pour responsables de son état de santé et leur demandons de prendre les mesures nécessaires pour qu’il retrouve la liberté sans délai. Nous demandons aux autorités françaises de nous fournir les informations en leur possession."

Comme le demande la résolution commune du Parlement européen, les Verts invitent toutes les parties, et en particulier le gouvernement, à honorer leurs engagements de jeter les bases d’élections libres et régulières, conformes aux normes internationales, prévues pour 2009.

Publié dans SOUTIENS POLITIQUES

Commenter cet article