Les autorités de N'Djamena s'opposent au rassemblement du PLD

Publié le par Comité de soutien aux opposants tchadiens

Les autorités de N’Djamena s’opposent au rassemblement du PLD en hommage à Ibni Oumar

 Photo: Mahamat Zène Bada, Maire de N'Djamena

Le PLD avait lancé un appel à toute la population tchadienne, aux parents et proches d’IBNI, à ses amis et collègues, à ses anciens étudiants, afin d’organiser des prières individuelles ou collectives pour sa libération. Ces prières sont fixées aux vendredi 9 et samedi 10 mai 2008.

La première « soirée lumière » devait avoir lieu aujourd’hui vendredi 09 mai 2008, à 18H30 mn devant le siège du Parti, sur l’avenue Mobutu. La seconde est prévue pour le samedi 10 mai 2008, à 18H30 mn à l’ancienne gare routière située entre l’intersection de l’avenue Oumar Bongo et la rue de 40 m (avenue Pompidou).

Cependant, toutes les autorisations sollicitées par le secrétaire général adjoint du PLD, Monsieur J-B Laokolé, pour l’organisation de ces soirées sur les lieux publics sont systématiquement refusées par les autorités. Le SGA du PLD avait alors demandé aux militants de se rassembler au domicile de Monsieur Ibni Oumar pour lui rendre hommage en privé. Mais en personnages zélés comme toujours, les agents de la Mairie de N’Djamena, autorité chargée de délivrer les autorisations nécessaires à ces manifestations, ont signifié à Monsieur Laokolé qu’aucune manifestation de quelque forme que ce soit et en quelque lieu que ce soit ne sera autorisée en hommage à Ibni Oumar. La Mairie de N’Djamena menace de poster des éléments armés devant toutes les issues des domaines privés (Siège du PLD, domicile d’Ibni Oumar) susceptibles d’accueillir les militants du PLD. Décidément, les limites illicites aux libertés sont de plus en plus respectées au Tchad.

 

La rédaction

Commenter cet article