100 JOURS DE DÉTENTION AU SECRET POUR IBNI OUMAR

Publié le par Comité de soutien aux opposants tchadiens

100 JOURS DE DÉTENTION AU SECRET POUR IBNI OUMAR

 

Voilà 100 jours que Déby a fait enlever et gardé au secret Monsieur Ibni Oumar MAHAMAT SALEH. L’inquiétude de la famille s’est mélangée à un sentiment de profonde détresse quant au déroulement de cette affaire tout au long de ses jours d’incertitude et d’angoisse. Déby et son clan savent jouer avec l’esprit des gens, mais tout ceci est une torture morale que l’on supporte tant bien que mal.

Certaines personnes aux intentions cyniques et immorales ont préféré garder le secret de cet enlèvement, mais la vérité éclatera et plus personne ne pourra se cacher derrière quelques manipulations politiques ni se vanter d’être l’homme-ressource pour le Tchad.

Le peuple tchadien doit certainement être lui aussi meurtri dans sa chair et humilié par cette forfaiture. On gardera notre calme jusqu'au bout, car c’est une des valeurs que nous a inculqué notre père. Les actes d’un homme découlent quelles que soient les circonstances, de son éducation primaire et du principe idéal qui lui sert de référence.

Notre combat ne sera pas vain et continuera tant que l’on aura le souffle nécessaire pour le faire émerger. Je remercie toutes les personnes qui nous ont témoigné leur sympathie et les encourage à lutter de toute leur force pour que la vérité surgisse bientôt.

En enlevant Monsieur Ibni Oumar MAHAMAT SALEH, Déby a démontré au peuple tchadien son ignominie et sa malfaisance. Il nous a montré à tous à quel point il nous méprisait et à quel niveau se situait son désintéressement quant à la chose tchadienne.

Nous demandons une fois de plus la libération immédiate et sans condition de Monsieur Ibni Oumar MAHAMAT SALEH.

 

IBNI OUMAR Hicham

hichamibni@hotmail.com

tél : 00 33 6 68 31 58 43

Commenter cet article

Blanche de Bonneval 19/05/2008 05:30

C´est en lisant les nouvelles du Tchad sur INTERNET que j´ai appris la disparition de Ibni Oumar Mahamat Saleh....Je désire avec beaucoup d´émotion rendre hommage à cette personnalité brillante que j´ai bien connue au cours des cinq années où j´étais en poste à N´Djaména ( 1987/1992). J´ai beaucoup d´amitié pour lui et ai toujours admiré sa compétence, sa rigueur, et son intégrité alliées à une grande gentillesse.

Je désire laisser également un mot de soutien à sa famille qui est en train de passer par des moments bien difficiles et lui dire que parmi tant d´amis qu´Ibni compte de par le monde, il y a quelqu´un au Brésil, à São Paulo plus précisement - qui pense à lui et prie tous les soirs pour qu il soit en vie et prochainement rendu à sa famille en bonne santé. A Ibni et à sa famille avec beaucoup d´affection et de solidariété. Blanche de Bonneval