La France attend toujours d'être éclairée sur le cas d'Ibni Oumar

Publié le par Liberté pour IBNI OUMAR

Tchad-France – La porte- parole du ministère français des Affaires étrangères, Mme Pascale Andreani, a déclaré, jeudi, que la France espère que la commission d'enquête constituée par le régime du président Idriss Déby Itno va donner des éclaircissements sur le cas de l'opposant tchadien Ibni Oumar Mahamat Saleh.

"Une commission d'enquête tchadienne a été constituée pour faire la lumière sur les événements de février. Elle bénéficie de l'aide d'experts internationaux indépendants et doit remettre son rapport le mois prochain", a affirmé Mme Andreani au cours d'un point de presse à Paris.

"Nous espérons que ce rapport donnera en particulier tous les éclaircissements nécessaires sur la situation de M. Ibni Oumar Mahamat Saleh", a ajouté Mme Andreani.

Ibni Oumar Mahamat Saleh, Secrétaire général du Parti pour les libertés et le développement (PLD) et porte-parole de la Coordination des partis pour la défense de la Constitution, un groupe de partis politiques tchadiens, a été arrêté le 3 février à son domicile à N'Djamena, comme d'autres opposants, vraisemblablement par des éléments de la garde présidentielle.

Des groupes de la rébellion armée ont investi ce jour la capitale tchadienne et ont failli renverser le régime du président Idriss Déby Itno, qui a pu sauver son pouvoir grâce au soutien de l'armée française présente sur le sol tchadien.

Depuis ces événements, certains opposants arrêtés ont été libérés mais Ibni Oumar Mahamat Saleh n'a pas donné signe de vie.

Sous pression de la communauté internationale, le régime tchadien a consenti à mettre en place une commission d'enquête pour faire la lumière sur les événements du 3 février et rendre un rapport en juillet prochain.
 
Paris - 26/06/2008

Pana

Publié dans SOUTIENS POLITIQUES

Commenter cet article