Déby et les ITNO oublient mais pas NOUS!

Publié le par Liberté pour IBNI OUMAR

Présent à Charm el-Cheikh au sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine (U.A), Idriss Deby, n’a pas été du tout tendre à l’encontre de la communauté internationale.

Invité du journal Afrique de Rfi par Jean Karim Fall, envoyé spécial à ce sommet, le dirigeant Tchadien a tenu des propos d’une extrême arrogance et d’un mépris sans égal tout au long de son entretien.

Visiblement agacé et excédé par la question du journaliste de Rfi, sur le sort de Ibni Oumar, Idriss Deby élève le ton et dit : « les gens oublient », « vous parlez de Ibni Oumar et les autres ! Je ne peux pas parler d’un seul cas, la vie humaine vaut la vie humaine, je parle au nom de tous les Tchadiens ».

Sur le même cas du Dr Ibni Oumar Mahamat Saleh, Idriss Deby a répondu à la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH) qui souhaite une clarification sur la disparition du leader du PLD.

D’un ton sec, il demande à l’organisation internationale d’attendre à l’instar de l’opinion publique tchadienne et de toute autre personne, le résultat de la commission qui n’a pas encore rendu public son rapport.

"Déby et son clan pensent être éternels et inatteignables mais il faudrait arrêter de se leurrer. Avec des comportements de la sorte, notre combat se trouve de plus en plus renforcé et nous n'abandonnerons jamais. Il sera poursuivi tant que nous aurons la force de le faire et ce où que ce soit et à n'importe quel moment". (ndlr)

Commenter cet article