Affaire IBNI OUMAR: Interpellation du gouvernement tchadien

Publié le par Liberté pour IBNI OUMAR

«Les circonstances dans lesquelles la disparition de Mahamat Saleh est intervenue peuvent laisser planer des suspicions, donc il était normal que nous puissions interpeller le gouvernement tchadien.»

La mobilisation s'amplifie pour Ibni Oumar Mahamat Saleh.
Le 3 février dernier, l'opposant tchadien a été enlevé à son domicile de Ndjamena par les forces du Président Déby. Depuis cette date, on est sans nouvelles de lui, et beaucoup craignent le pire.
Chez les mathématiciens du monde entier, une première pétition a recueilli 3 000 signatures. Chez les parlementaires français, une seconde pétition a déjà été signée par 117 députés et sénateurs, de droite comme de gauche. C'est le député Gaëtan Gorce qui est à l'origine de cette seconde initiative.


par  Christophe Boisbouvier

Publié dans SOUTIENS POLITIQUES

Commenter cet article