Ibni Oumar : le comité de soutien rentre d'une tournée en Afrique de l'Ouest

Publié le par Liberté pour IBNI OUMAR



Une délégation du Comité de soutien à Ibni Oumar Mahamat Saleh conduite par Monsieur Mohamed saleh Ibni Oumar a effectué une tournée de sensibilisation et d’information en Afrique de l’Ouest. La délégation s’est rendu notamment au Niger où elle a pu rencontrer plusieurs responsables politiques et associatifs avec qui les membres de la délégation ont pu échanger sur le cas de disparition du Docteur Ibni Oumar. L’objectif était de nouer des contacts en Afrique afin de mettre en place des groupes de pression susceptibles d’appuyer les activités de sensibilisation et d’information déjà menées en Europe par le comité de soutien dans le cadre de l’enlèvement d’Ibni Oumar.

Une enquête réalisée au Tchad par Human Rights Watcha révélé qu’Ibni Oumar Mahamat Saleh avait été appréhendé le 3 février 2008 par les forces de sécurité de l’État. Son arrestation s’inscrit dans le contexte de répression qui frappe les opposants politiques dans la capitale, N’Djamena, suite à une tentative de coup d’État menée par des rebelles tchadiens début février.  

La commission nationale d'enquête sur les événements survenus au cours de l'attaque de rebelles et qui devait faire la lumière sur le cas d’Ibni Oumar Saleh a remis le 5 août son rapport au président Idriss Deby Itno. Au conseil des ministres du 14 août, le porte-parole du gouvernement a indiqué que le gouvernement a mis en place une commission interministérielle qui va définir les modalités, les lieux et la forme sous laquelle le rapport sera mis à la disposition du public.

Le comité de soutien travaille en étroite collaboration avec plusieurs organisations qui se mobilisent à travers le monde pour demander la vérité sur le sort du Président du PLD. C’est le cas de la communauté mathématique internationale qui a lancé une pétition ayant à ce jour recueilli plusieurs milliers de signatures. La tournée en Afrique de l'Ouest avec à sa tête Mohamed saleh Ibni Oumar est un pas de plus dans la mobilisation. 

Commenter cet article