Communiqué de Presse du PLD

Publié le par Liberté pour IBNI OUMAR

PARTI  POUR LES LIBERTES                                                       TRAVAILLER POUR LA JUSTICE

 ET LE DEVELOPPEMENT  

            -------------- 

Conseil Politique National   

             ------------

        Comite Exécutif 

          --------------                                               

N°-----/PLD/CPN/CE/2008

 

 

                                         Communiqué de Presse

 

 

La désignation d’une commission d’enquête nationale et la publication de son rapport remis ces jours derniers au Président Idriss Deby, restent toujours pour le Parti pour les Libertés et le Développement, un non évènement.   

 Le PLD a récusé cette commission dès sa nomination, non à cause de la compétence intellectuelle et juridique des compatriotes et experts qui y sont nommés, mais en raison du manque de leur indépendance politique que nous avons souligné en son temps.

 

Ils viennent de le prouver en remettant leur rapport à monsieur Idriss Deby après mille et une difficultés et déceptions rencontrées au cours de leurs investigations.

 

Concernant le cas de notre leader, le camarade IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH,  Secrétaire Général du PLD et porte parole de la coordination pour la défense de la Constitution (CPDC), le PLD rappelle que celui-ci, étant enlevé, le 03 février 2008, chez lui, devant sa femme, ses enfants, ses voisins et en présence de la population de son quartier par les éléments de la garde présidentielle, son sort ne peut faire l’objet de recherches d’une commission nationale quelconque.

 

IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH, quelque moment après son kidnapping a été fermement identifié par l’un de ses collègues des partis politiques arrêtés dans les mêmes conditions et le même jour que lui, à la cours du palais présidentiel en train de faire ses prières.

 

Ce grand et brillant cadre du pays, ce démocrate, nationaliste, patriote, combattant pour les droits de l’Homme ne peut être « écrasé » comme un simple et nuisible lézard dans cette cour présidentielle.

 

Le rapport de la commission a mentionné que le 03 février 2008, à 19heures 30mn, IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH a été arrêté par les forces de la défense et de la sécurité de la République. La commission nous donne ainsi partiellement raison. Mais l’analyse faite sur le même rapport mentionne « qu’aucune information ni élément de preuve n’ont pu être prouvés sur le sort d’IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH, le seul des opposants politiques qui ont été enlevés le 03/02/2008, laissant penser qu’il serait désormais décédé ».

 

Pour le PLD, l’arrestation d’IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH et les autres Chefs des Partis politiques  doit être désormais traitée par la justice et non par une seconde commission quelconque qui aura pour mission d’endormir l’opinion nationale et internationale.

 

 En effet, le PLD tient pour seul responsable et capable de faire la lumière sur le sort d’IBNI, M. IDRISS Deby, président de la République  et chef  suprême des armées.

 

Le PLD renouvelle sa pressente demande en direction de la communauté internationale, en particulier à l’égard de la France, dont le Président de la République Monsieur Sarkozy s’engage à faire faire la lumière sur le sort de IBNI par le biais d’une commission internationale en vue d’aboutir rapidement à la recherche de la vérité.

 

 

                                                                               Fait à N’Djamena, le 05 Septembre 2008

                                                                                                          ---------------

 

                                                                                  Le Secrétaire Générale Adjoint

 

                                                                                  

                                                                                  LAOKOLE JEAN BAPTISTE

Commenter cet article