Communiqué du secrétariat international

Publié le par Liberté pour IBNI OUMAR


 

Tchad / Parti socialiste français /
Communiqué du secrétariat international

 

NDJAMENA, Tchad, 10 septembre 2008/African Press Organization (APO)/ — Le Parti socialiste partage la déception de l’Union européenne et de l’Organisation internationale de la francophonie devant l’absence d’informations nouvelles apportées par la commission enquêtant sur la disparition et l’assassinat probable d’Ibni Oumar Mahamat Saleh.

 

Depuis la disparition d’Ibni, le 3 février 2008, le Parti socialiste n’a eu de cesse d’exiger que toute la lumière soit faite dans cette affaire et que l’enquête soit conduite avec détermination. Nous dénonçons aujourd’hui la complaisance dont a fait preuve Nicolas Sarkozy à l’égard du régime d’Idriss Déby Itno, Président tchadien que le gouvernement français persiste à qualifier de  « légitime et élu » (Bernard Kouchner). Alors qu’une commission d’enquête indépendante et incluant des observateurs internationaux devait être constituée, comme l’avait demandé Nicolas Sarkozy lors de son passage à N’Djamena, cette commission d’enquête a fonctionné sous forte influence politique pour conduire, in fine, à l’impasse du rapport finalement rendu public.

 

Nous continuons à demander la vérité pour que justice puisse être faite. L’assassinat d’un opposant politique ne peut en aucune manière être toléré, et les investigations doivent reprendre sans délai, mais sur la base d’une commission internationale véritablement indépendante.

 

SOURCE : Parti Socialiste français (PS)

Commenter cet article

laurent SAID 11/09/2008 10:21

Déception mais pas scandale !!!

Tout le monde au Parti Socialiste n'a pas considéré le cas d'Ibni comme prioritaire...
Pierre Moscovici (spécialiste de l'international au P S et connaissance d'Ibni), invité à interroger Kouchner lors d'une émission télévisée, n'a pas mis la pression sur celui qui devrait être jugé pour recel de kidnappeurs puis d'assassins. Jack Lang (que j'ai moi-même interpellé sur le sujet) n'a pas donné des nouvelles de ses "efforts"...
Ibni croyait en une social-démocratie solidaire. Heureusement que certains élus et militants PS ont "sauvé l'honneur". D'autres ne se mobilisent pas de la même façon selon que le démocrate est européen ou ... africain.
Que le PS solde les années Miterrand, les années Rwanda, les années Vedrine au plus vite pour se dissocier radicalement de cette droite pour qui l'Africain (dois je mettre une majuscule) ne se projette pas dans l'avenir.
L'éternel recommencement dont parle Sarkozy est celui des appuis militaires français à des dictateurs pillards, incultes, sans projet autre que leur maintien au pouvoir.

Il n'y a rien à regretter mais un meurtre par des chiens à dénoncer avec véhémence.

Laurent SAID