Affaire Ibni Oumar : Les marionnettes s'autocongratulent

Publié le par Liberté pour IBNI OUMAR

A en croire le site internet du palais de Déby,  "le Comité de suivi du rapport de la commission d’enquête sur les événements survenus en République du Tchad du 28 janvier au 8 février 2008 et leurs conséquences a tenu, le 27 avril dernier, une réunion à la Primature". La dépêche ajoute que lors de cette réunion, les guignols du comité ont déclaré avoir "entendu le rapport du ministre de la Justice, garde des sceaux, sur l’état d’avancement des activités" d'un soi-disant "pool judiciaire" en charge d'un prétendu "dossier relatif" à  une "agression" non moins imaginaire dont aurait "été victime le Tchad il y a un an".  

Prouvant une fois de plus qu'ils ne sont qu'une bande de marionnettes au service d'un régime politique pestiféré, les membres dudit comité déclarent sans rire que " l’enquête judiciaire avance remarquablement" sur cette affaire de la disparition d'Ibni Oumar dont ils se refusent de citer le nom pour ne pas perturber la paix présidentielle difficilement recouvrée après le séisme qui a failli l'emporter, lui et sa cour.


Pire, ce comité aux ordres de Déby se dit satisfait "des progrès" imaginaires qui auraient été accomplis dans le sens de la recherche de la vérité dans l'affaire Ibni Oumar. Et, croyant pouvoir tromper la vigilance des honnêtes citoyens sur ses activités lugubres, le comité dit "inviter  toutes les institutions de l’Etat ainsi que les personnes concernées par le dossier à collaborer pleinement avec la justice". Quoi de plus ridicule sous le soleil brûlant de N'Djamena, la ville risée des villes ?

Source: Tchadoscopie

Publié dans SOUTIENS POLITIQUES

Commenter cet article