Séance de questions au gouvernement du 3 Février 2010

Publié le par Liberté pour IBNI OUMAR


Séance de questions au gouvernement du 3 Février 2010

Le 3 février 2008, la garde présidentielle tchadienne a enlevé l'opposant pacifique et militant des Droits de l'Homme Ibni Oumar Mahamat Saleh. Deux ans plus tard, force est de constater que la France, qui dispose de près de deux mille hommes sur le territoire tchadien, n'exige pas de connaître la vérité sur le sort d'Ibni, alors qu'elle en mesure de le faire.

 

Commenter cet article