Tchad : 3 fevrier 2011, un bien triste anniversaire...

Publié le par Liberté pour IBNI OUMAR

Ibni_Oumar_Mahamat_Saleh.jpgNous venons d'apprendre par des sources tchadiennes que le Président

Idriss Déby arriverait en France aujourd'hui. Triste symbole. Cela fait

en effet trois ans jour pour jour qu'Ibni Oumar Mahamat Saleh, militant

des Droits de l'Homme et opposant démocratique au régime tchadien, a été

arrêté à N'Djamena pour ne jamais réapparaître. Il serait indécent que

celui qui est clairement considéré par la commission d'enquête

internationale comme ayant une incontestable responsabilité dans cette

arrestation suivie d'une disparition, soit accueilli avec les honneurs

par la France en ce jour anniversaire.

 

À quelques jours des élections au Tchad, nous demandons au gouvernement

français de faire tout ce qui est en son pouvoir pour obtenir des

avancées précises quant au respect des recommandations de la commission

d'enquête internationale, pour obtenir que la "comité de suivi intégrant

des observateurs internationaux qui a été annoncé mène effectivement à

bien ses travaux. Nous demandons au gouvernement français de profiter de

ce sinistre anniversaire et de cette visite inconvenante pour

déclassifier tous les documents diplomatiques et militaires qui

concernent cette affaire, procéder aux auditions des fonctionnaires

civils et militaires présents au Tchad en février 2008, en somme,

d'aider à ce que toute la lumière soit faite sur cette affaire et que

les responsables soient sanctionnés.

 

Gaëtan Gorce, député PS de la Nièvre

Jean-Pierre Sueur, sénateur PS du Loiret

 

Commenter cet article