Actualités diplomatiques du ministère des Affaires étrangères

Publié le par Comité de soutien aux opposants tchadiens

france-aff-etr.jpg

TCHAD

 

(Confirmez-vous que l’ambassade de France à N’Djamena a transmis à la présidence tchadienne des conversations entre rebelles interceptées par l’armée française ? Dans ces conversations, selon une source présidentielle tchadienne, il était question de prendre contact avec les trois dirigeants de l’opposition non armée - qui ont été ensuite arrêtés et brutalisés - pour former un gouvernement d’union.)

 

 

Ceci est inexact. Nous ne disposons d’aucun élément dans ce sens.

 

(Dans le cadre de l’accord de coopération technique et militaire entre la France et le Tchad, tout contact entre Epervier et la présidence tchadienne doit-il transiter obligatoirement par l’ambassade de France ?)

 

 

S’agissant du fonctionnement d’Epervier, je vous renvoie vers le ministère de la Défense.

 

(La France a réclamé il y a une semaine une “clarification sans délai” sur le sort des opposants tchadiens arrêtés début février.

Depuis, seul l’ancien chef d’Etat Lol Mahamat Choua a été “retrouvé”

dans une prison par les autorités tchadiennes. Quelles mesures entendez-vous prendre si le Tchad persévère dans son refus de donner des nouvelles de Ibni Oumar Mahamat Saleh et Ngarlejy Yorongar ?)

 

 

Je vous rappelle que c’est à la demande de la France que le CICR a pu rendre visite à M. Lol Mahamat Choua vendredi dernier. Conformément aux règles qui s’appliquent en de tels cas, je vous renvoie vers le CICR pour plus de précisions.

 

Notre ambassade à N’Djamena continue d’avoir des contacts réguliers avec les autorités tchadiennes au sujet de MM. Ibni Oumar Mahamat Saleh et Ngarlejy Yorongar. Ce matin encore, notre ambassadeur leur a demandé des informations. Retrouver ces deux personnalités de l’opposition tchadienne constitue pour nous une priorité. Les autorités tchadiennes nous assurent que des recherches sont menées activement pour les retrouver et les identifier si elles les détiennent.

 

Publié dans FRANCE ET TCHAD

Commenter cet article