MANIFESTATION DU 20 09 2008 à 14 HEURES aux INVALIDES

Publié le par Liberté pour IBNI OUMAR



Edouard BOUKIE : Le Representant du PLD-CPDC en Europe


MANIFESTATION DU 20 09 2008 à 14 HEURES aux INVALIDES

                                     

 

Le 3 février 2008, à 19 h30, à  son domicile, devant sa famille et  ses amis, à  Ndjamena (Tchad),

le docteur Ibni Oumar Mahamat Saleh a été enlevé par la milice politique du président IDRISS DEBY ITNO. Pour la famille, les amis et proches, il s'agit exactement d'une disparition forcée, selon la qualification des Nations Unies dont le Tchad est membre et signataire de la convention sur les Disparitions Forcées.

 

Depuis le 5 août 2008, le président de la république du TCHAD est en possession du rapport  demandé par le président de la république française dont le but était la manifestation de la vérité. Mais à présent, ce rapport nous confirme la mort du  docteur Ibni Oumar Mahamat Saleh.

 

Le docteur Ibni Oumar Mahamat Saleh est un homme public, défenseur des Droits Humains, connu

dans son pays, comme l'homme d'une hygiène de vie parfaite, militant pour la paix dans une Afrique Centrale fermente de dissensions politiques; en soi, son cas est dans le cadre des disparitions forcées.

 

Les  circonstances entourant la disparition de M. Ibni Oumar Mahamat Saleh, y compris les menaces dont il a été l'objet, donnent à penser qu'il a été torturé ou soumis à un traitement cruel, inhumain et ou dégradant. L'état partie n'oppose rien qui permette de conclure contrairement, et conscient qu'il s'agit d'une bourde, tente de dissimuler le rapport et refuse de faire la livraison de son contenu au peuple tchadien.

 

Il incombe au président IDRISS DEBY ITNO d'avouer réellement aux victimes directes leur enlèvement, aux victimes indirectes paralysées par l'épreuve de torture des leurs, aux  tchadiens et à la communauté internationale, le sort qu'il leur a réservé, précisément au mathématicien IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH,

 

 

Nous appelons massivement à la manifestation pour  la défense des Libertés et la protection de la personne au TCHAD:

 

Toutes les Associations militant pour les droits humains, les Comités de Soutien, les Personnalités Politiques et Civiles, la Communauté Tchadienne en France, tous les défenseurs des droits de l'homme, tous les syndicats.

 

 

Paris, le 15 septembre 2008

 

La Représentation  Extérieure  du  P.L.D (parti pour les Libertés et le développement) et  de  la CP DC (coordination des partis politiques pour la défense de la constitution).


edouard.boukie@noos.fr

Commenter cet article

abdel 12/11/2008 18:28

Que son ame repose en paix,maintenant que c est fait a qui le tour.Il va exterminer ts ls flis honnete du tchad ts ce qui veulent develope leur pays.j apl la dispora de prendre les armes pour libere le tchad de ce vil despote.